Présentation de Brebières/Folklore

Folklore

Ayant subi d’importantes évolutions après guerre, Brebières s’est tournée vers ses racines à mesure qu’elle entrait dans la modernité. Riche de son passé et surtout de mémoire d’anciens, son histoire ne s’est jamais perdue et des traditions ont ainsi émergé naturellement. Les fêtes communales ont le mérite de présenter une foule de détails éclairants pour qui souhaite se pencher sur l’histoire d’un village, d’une région.

Brebières vient du mot brebis ; à l'époque, la terre favorisait les pâturages et les troupeaux étaient nombreux. Ces ovins ont inspiré le nom d’une confrérie, dont la vocation est de pérenniser l’esprit Brebiérois, appelée Confrérie des Béliers et Bergères.  Béliers, car il faut savoir viriliser l’animal sur les armoiries. Bergère, car il faut aussi savoir mettre le troupeau dans le bon sens…

Le symbole le plus marquant de Brebières est sans aucun doute les Géants Siquidgar et Radbodirode. Ils font partie de la longue lignée des géants du Nord, une famille ancrée dans le plat pays francophone ou flamand. Siquidgar doit son nom au plus ancien des meuniers brebiérois dont les archives historiques se souviennent. Portant au cœur le blason de la ville, et sur l’épaule un sac de blé, il fait sa sortie annuelle avec son épouse Radbodirode lors de la Fête des Moulins, le 3ème dimanche de juin. Un meunier, des moulins, chaque Brebiérois sait ainsi que des voiles battaient jadis le vent des plaines d’Artois entourant la commune, même si elles n’existent pourtant plus depuis des siècles. Les festivités se déroulent tout le mois, des voyages sont offerts aux aînés et aux enfants des écoles, les associations - dont Brebières regorge – s’investissent et proposent spectacles, démonstrations, et s’offrent leurs coups de mains mutuellement. Si la tradition des carnavals flamands n’est pas descendue jusqu’en Artois, on retrouve cependant le même état d’esprit, une volonté de se retrouver, de se mélanger sans distinction de classe sociale, autour d’un banquet, d’un bal, ou d’une manifestation sportive.

Saviez-vous que...

Dans les communes des Flandres, du Hainaut et de l’Artois, les fêtes patronales sont appelées "ducasse". Il y a fort longtemps, la ducasse de Brebières se déroulait pendant les travaux de moisson.

A partir de 1894, pour animer la fête patronale, on y associe des marchands, étalagistes, spectacles, jeux forains et manèges de chevaux de bois.

Les manèges occupaient alors soit la place du pont, soit celle de la mairie (aujourd’hui bibliothèque). Si une place etait entièrement occupée, ils étaient autorisés à aller s’installer sur l’autre.

Plusieurs dates pour célébrer cette fête ont été fixées. C’est ainsi qu’elle fut fixée en 1894 au premier dimanche de septembre puis au deuxième en 1901. Le plus souvent la ducasse était célébrée le même jour que la fête de Biache, aussi en 1925 elle fut fixée le troisième dimanche de septembre. Durant les deux grandes guerres, les ducasses n’ont pas fonctionné. Brebières libérée des allemands le 1er septembre 1944, l’année suivante la ducasse s’installa définitivement pour marquer cet événement le premier dimanche de septembre, d’abord sur la place de l’église pour arriver définitivement sur la place de la mairie devenue place des Héros.

C’est donc bien la ducasse que nous célébrons à Brebières le premier dimanche de septembre. Elle annonce la rentrée scolaire, la reprise des activités après les vacances.

C’est pourquoi en 1984, le Conseil Municipal a décidé de créer la Fête des Moulins qui met en valeur le passé historique de notre commune et annonce la trêve estivale à tous ses laborieux habitants.

Le Groupe Lorraine

Le Groupe Lorraine, premiers pilotes français des F.A.F.L. rassemblés au lendemain de l’armistice de 1940 a atterri pour la première fois en France sur l’aérodrome de Vitry-Brebières le 17 octobre 1944. Le 21 mars 1945, ils ont changé de base pour continuer le combat depuis la Hollande jusqu’au 8 mai 1945, jour de la victoire. La ville de Brebières n’a pas oublié ces vaillants aviateurs, aventuriers qui avaient décidé, en épousant une Brebiéroise, de s’installer dans notre commune. Jusqu’au décès du dernier survivant brebiérois de cette grande époque, une messe dédiée à leur mémoire a été dite en l’église Saint-Vaast. Aujourd’hui, l’association des «Amis du Lorraine» a repris le flambeau et fleurit le 17 octobre la stèle érigée en souvenir du Groupe sur le terrain d’aviation.

La Mairie

Mairie de Brebières
18 Place des Héros
BP 90001
62117 Brebières

Tél : 03 21 50 14 72

Contactez la mairie